Tout savoir sur l'Origine de la Licorne | Univers Licorne

Tout savoir sur l'Origine de la Licorne

Publié par Justine Berthod le

Tout savoir sur l'Origine de la Licorne

La Licorne est une crĂ©ature imaginaire que l’on retrouve souvent dans les lĂ©gendes et contes pour enfants. Son allure ressemble Ă  celle d’un cheval sauf qu’il se distingue par la prĂ©sence d’une corne unique au niveau du front, d’oĂč son nom « unicorne ». Mais quelle est donc la Vraie Origine de cet animal fantastique ?

Qu’est-ce qu’une licorne ?

ThĂ©oriquement, la licorne est une crĂ©ature lĂ©gendaire connue Ă  l’époque de l’AntiquitĂ© Grecque. À cette Ă©poque, ce sont surtout les Perses et les royaumes indiens qui Ă©voquent cet animal.

licorne avec ailes

Ainsi, la licorne proviendrait d’Orient. Incluses dans de nombreux livres d’histoire naturelle, les cultures anciennes la considĂšrent comme un animal rĂ©el dotĂ© de pouvoirs magiques.

D’ailleurs, la licorne occidentale diffĂšre complĂštement de la version asiatique, notamment au niveau de son histoire, de son importance et de son allure. En effet, les pays occidentaux considĂšrent cette bĂȘte comme un animal fĂ©roce et insensible, mais qui reprĂ©sente aussi la grĂące et la puretĂ©. Selon la lĂ©gende, cette crĂ©ature serait attirĂ©e par la virginitĂ©.

Certes, il existe un bon nombre de reprĂ©sentations de cette crĂ©ature, mais les plus cĂ©lĂšbres sont celles de la mythologie et les rĂ©cits grecs. En ce qui concerne son allure, la licorne se trouve entre le cheval et la chĂšvre blanche. Elle possĂšde une petite barbe, des sabots fendus et une dĂ©marche gracieuse. Son apparence se dĂ©marque par la corne droite pointue d’environ 28 pouces de long, de forme spirale et qui se situe au niveau de son front.

D’oĂč vient-elle ?

Selon les rĂ©cits, la Licorne habite dans les profondeurs d’une forĂȘt vierge. Cette crĂ©ature d’un blanc Ă©clatant trotte entre les arbres. Mais, selon certaines sources fiables, elle serait nĂ©e de l’imagination d’un Ă©crivain grecque dĂ©nommé : CtĂ©sias, vers 400 ans avant J-C.

Housse de couette licorne

Cette littĂ©rature grecque raconte que l’ñne sauvage indien avait un corps blanc, la taille d’un cheval, des yeux bleus et une tĂȘte pourpre. Et sur le front se tient une longue corne rouge Ă  extrĂ©mitĂ©, noir au milieu et blanc Ă  la base.

D’aprĂšs CtĂ©sias, il y aurait un animal sur terre qui possĂšde des vertus mĂ©dicinales incroyables. Cette lĂ©gende a alors inspirĂ© plusieurs peintres comme Dali ou Vinci. Croyant Ă  ces propos, les gens du Moyen-Age partaient alors Ă  la recherche de ce fameux cheval blanc Ă©clatant. Ils voulaient impĂ©rativement dĂ©rober la corne de ce fabuleux animal. Or, elle est trop rapide pour ĂȘtre capturĂ©e par l’homme. En tout cas, la bĂȘte derriĂšre cette description Ă©tait probablement le rhinocĂ©ros indien.

Les symboles de la licorne

Actuellement, la licorne symbolise deux caractĂšres particuliers : la puissance et la puretĂ©. Au cours du XIXe siĂšcle, elle est associĂ©e Ă  la richesse, la spiritualitĂ©, la virginitĂ©, le divin, la noblesse et l’amour. Elle devient mĂȘme l’animal officiel de l’Écosse.

cheval ailé

La lĂ©gende venue d’Inde est trĂšs claire, cette bĂȘte fantastique pouvait dĂ©tecter si l’eau Ă©tait polluĂ©e puis elle la rendait pure pour que les autres animaux puissent en boire. CrĂ©ature immortelle, elle pouvait sentir les poisons. Elle annonce aussi de bons prĂ©sages. Seule une fille vierge jetĂ©e devant elle pouvait la dompter.

Au Moyen-Age, de nombreuses cornes Ă©taient vendues par les commerçants venus du nord et du sud. MĂȘme s’il ne s’agissait pas de corne de licorne, mais celle d’un rhinocĂ©ros et de dents de narval, ces produits se vendaient Ă  prix fort. C’est une vĂ©ritable industrie trĂšs rentable Ă  cette Ă©poque.

Une créature dotée de pouvoir magique

Les ancĂȘtres croyaient que la corne de la licorne pouvait guĂ©rir certaines maladies et servir d’antidote au poison mortel. Par consĂ©quent, les nobles voulaient absolument obtenir une corne et la transformer en des objets quotidiens comme une tasse de thĂ©. Les personnes de grande richesse buvaient dans ces ustensiles pour se protĂ©ger des boissons souillĂ©es, de l’épilepsie, de l’impuissance et des maux d’estomac. La corne pouvait aussi prolonger leurs espĂ©rances de vie.

Au fil du temps, cette bĂȘte a su garder ces caractĂ©ristiques. Petits et grands la considĂ©rĂ©e toujours comme Ă©tant une crĂ©ature magique. À part les diverses crĂ©ations hollywoodiennes, la licorne se retrouve Ă©galement sur plusieurs produits, notamment sur les vĂȘtements, les pyjamas, les costumes, les livres, les dessins animĂ©s et les films d’animation. Elle suscite beaucoup d’intĂ©rĂȘt et figure magique au premier plan.

Ainsi, l’apparition d’une licorne serait un vĂ©ritable cadeau divin rempli d’un immense honneur. NĂ©anmoins, seules les personnes dotĂ©es d’un cƓur pur et faisant des actes vertueux mĂ©ritent de la voir.

→ Lire notre article complet sur le Symbole de la Licorne.🩄

Les différentes représentations de la licorne

Les lĂ©gendes n’ont aucune frontiĂšre. L’origine licorne diffĂšre selon les cultures, mais la corne reste toujours prĂ©sente dans toutes les reprĂ©sentations. Dans toutes les situations, cet animal reste une bĂȘte bienfaisante avec des pouvoirs profitables Ă  l’homme.

licorne et soleil

Origine de la Licorne Asiatique

De nombreux rĂ©cits chinois racontent une crĂ©ature mythique connue sous le nom de « qilin ». Cette derniĂšre ressemble Ă  une licorne, mais avec une apparence diffĂ©rente. En effet, il dĂ©tient le corps d’un cerf, la tĂȘte de lion, des Ă©cailles vertes et une longue corne. De leurs cĂŽtĂ©s, les Japonais ont aussi une bĂȘte similaire qui s’appelle le « kirin ».

Cette crĂ©ature paisible est bienfaisante, particuliĂšrement aux enfants et adolescents. Il leur apporte une grande prospĂ©ritĂ©. GĂ©nĂ©ralement, elle apparait uniquement lors de la naissance d’un empereur, d’un sage ou d’autres personnalitĂ©s importantes. Selon la lĂ©gende, la licorne asiatique pouvait vivre jusqu’à 1000 ans.

Comme la mythologie classique des licornes, les qilin symbolisent la fertilitĂ©. C’est pour cela qu’ils sont souvent montrĂ©s dans les Ɠuvres d’art comme amenant des nouveaux nĂ©s aux jeunes parents. Les qilin sont des animaux magiques dotĂ©s d’un pouvoir puissant et indĂ©finissable.

Beaucoup d’histoire dĂ©montre que ces bĂȘtes sont capables de dĂ©terminer le caractĂšre d’une personne, si elle est mauvaise ou non, en la regardant dans les yeux. De nature pacifique, ils ne punissent que les mĂ©chants. De ce fait, ce sont de bons juges de caractĂšre.

Origine de la Licorne d’AmĂ©rique du Sud

La lĂ©gende de la licorne est aussi prĂ©sente en AmĂ©rique du Sud, plus prĂ©cisĂ©ment en Chili. Elle s’appelle « camahueto » et possĂšde les mĂȘmes qualitĂ©s de la licorne. Seulement, son physique ressemble plutĂŽt Ă  un veau ou Ă  un taureau. Mais, au lieu d’avoir deux cornes, il n’en a qu’une seule.

Cet animal est chassĂ© sauvagement par les machis ou guĂ©risseurs en raison de sa corne qui dĂ©tient des vertus miraculeuses contre diverses maladies. Ils le capturent avec un lasso pour pouvoir arracher sa corne d’un seul coup. AprĂšs cet acte effrayant, ces derniers bandent l’ouverture et laissent le camahueto poursuivre son chemin.

licorne blanche

L’un des remĂšdes populaires de la corne de camahueto est celui de gratter les copeaux de la corne et de les mĂ©langer avec du vinaigre de cidre et de l’eau de mer. Ce mĂ©lange guĂ©rit l’impuissance des hommes et restaure la vitalitĂ© des plus ĂągĂ©s. Selon les fables, les machis plantaient les restes de cette corne dans la terre pour permettre Ă  d’autres crĂ©atures de pousser.

Origine de la Licorne Grecque et Européenne

En raison de ses propriĂ©tĂ©s charitables et du lien qu’elle a Ă©tabli avec la religion chrĂ©tienne, la licorne a conquis le cƓur et l’esprit de nombreux EuropĂ©ens. La licorne ressemble Ă  un grand cheval blanc magique ou Ă  une chĂšvre avec une longue corne au milieu de la tĂȘte et des sabots biongulĂ©s. Pleine de grĂące et de majestĂ©, cette crĂ©ature mythique vit dans les bois profonds et est difficile Ă  capturer.

Cet animal Ă©tait trĂšs recherchĂ© Ă  cause de sa noblesse et sa royautĂ©. Les personnes qui voulaient sa lĂ©gendaire corne payaient une somme d’argent considĂ©rable Ă  cette Ă©poque. MĂȘme si aucune corne n’a jamais Ă©tĂ© retrouvĂ©e jusqu’à ce jour, tout le monde pensait que les licornes Ă©taient un ĂȘtre vivant bien rĂ©el. Par consĂ©quent, elles Ă©taient incluses dans les manuels d’histoire naturelle.

Origine de la Licorne Africaine

La tradition orale du Congo parle d’une crĂ©ature appelĂ©e « Ababda ». Connue pour avoir la taille d’un Ăąne, sa queue ressemble Ă  celle d’un sanglier. Cet animal Ă  quatre pattes des Africains possĂšde deux cornes au lieu d’une seule. Selon la lĂ©gende, elles ont servi de remĂšde et guĂ©ri de nombreuses maladies souvent incurables. Les cornes d’Ababda sont aussi rĂ©putĂ©es pour ĂȘtre l’antidote des poisons mortels.

Origine de la Licorne dans la religion chrétienne

Bien que cela puisse ĂȘtre impossible, l’église chrĂ©tienne a aussi adoptĂ© la licorne. De nombreuses allĂ©gories pouvaient ĂȘtre utilisĂ©es pour symboliser le lien de cette crĂ©ature avec le Christ. En effet, cet animal apparaĂźt dans certaines traductions de la Bible. Certains passages poĂ©tiques font rĂ©fĂ©rence Ă  un animal splendide, Ă  cornes fort dĂ©nommĂ© « re’em ». Cette appellation fut traduite « licorne », « rhinocĂ©ros » ou encore « bƓuf sauvage ».

licorne dans la forĂȘt

La premiĂšre interprĂ©tation de ce genre figure dans le bestiaire grec ancien le Psysiologus. De leurs cĂŽtĂ©s, les Ă©crivains mĂ©diĂ©vaux l’ont comparĂ© Ă  l’incarnation du Christ au sein de la Vierge Marie et Ă  la Passion du Christ. Ainsi, les licornes possĂšdent un symbolisme trĂšs profond et pur. Les personnes qui auront l’occasion de la voir devraient se sentir bĂ©nis et chanceux.

Les chasseurs reprĂ©sentent les pĂȘcheurs qui veulent abattre le Christ. La bĂȘte a pu distancer les traqueurs parce qu’elle Ă©tait l’incarnation du bien et de tout ce qui est pur. Mais suite au dĂ©sir de sauver l’humanitĂ© et particuliĂšrement ceux qui ont un cƓur pur, la licorne se rend chez la Vierge et pose sa tĂȘte sur ses genoux. Elle se sacrifie sans compter.

Cette interprĂ©tation est visible dans la tapisserie Ă  sept panneaux « La chasse Ă  la licorne ». Les nobles sont incapables de la capture jusqu’à ce qu’elle se repose sur les genoux d’une vierge. Ils tuent la crĂ©ature sans pitiĂ©. Toutefois, le dernier panneau montre une licorne ressuscitĂ©e vivant paisiblement dans un champ rempli de fleurs.

Les origines du mythe de la licorne enfin découverte

Ce sont les scientifiques russes de l’universitĂ© de Tomsk qui ont rĂ©cemment dĂ©couvert le mythe concernant l’Elasmotherium sibiricum, nom scientifique de la licorne de SibĂ©rie. En effet, le Dr Andrei Shpaski et son Ă©quipe ont trouvĂ© des preuves irrĂ©futables sur place. Il s’agit de quelques fragments du crĂąne rĂ©pertoriĂ©s au nord-est prĂšs du village de Kozhamazhar.

Ce sont ces vestiges qui lui ont permis de savoir que le fameux rhinocĂ©ros gĂ©ant pourvu d’une seule corne au front aurait cohabitĂ© avec les hommes au Kazakhstan il y a 26 000 ans passĂ©s. Or, les palĂ©ontologues considĂ©raient que l’origine de ces bĂȘtes remontait Ă  2,6 millions d’annĂ©es. Cette crĂ©ature s’y serait rĂ©fugiĂ©e Ă  cause du rĂ©chauffement climatique. Et au final, cela a provoquĂ© son extinction.

Cartable Licorne

La licorne de Sibérie mesurait prÚs de 4,5 m de long et 2 m de haut. Il aurait pesé environ 5 tonnes. Sa corne située sur le haut du crùne aurait dépassé plusieurs mÚtres de long avec un mÚtre de circonférence selon leurs études. Ses pattes seraient bien plus longues que celles du rhinocéros, ce qui lui permettait de courir aussi vite que le cheval. Comme le rhinocéros, la corne lui permettait de se défendre et de combattre ses adversaires.

Le fait que les ancĂȘtres aient croisĂ© cet animal pourrait donc expliquer les nombreux rĂ©cits qui ont donnĂ© naissance au mythe de la licorne. D’ailleurs, les palĂ©ontologues qui ont travaillĂ© en SibĂ©rie avaient dĂ©jĂ  entendu la population Tatares raconter cette lĂ©gende. Selon eux, cette bĂȘte gigantesque dotĂ©e d’une corne unique Ă©tait si grande qu’il fallait un traĂźneau pour la transporter. Cette nouvelle dĂ©couverte a Ă©tĂ© publiĂ©e dans la revue scientifique, American Journal of Applied Sciences.

Pourquoi les licornes sont à la mode ?

AprĂšs ces mystĂšres Ă©lucidĂ©s, la mode des licornes ne cesse de s’accentuer depuis quelques annĂ©es. Cette invasion galopante gambade effectivement sur les pyjamas combinaisons licorne, les robes licorne, les cartables licorne et mĂȘme sur les housses de couette licorne. Il y a tant de produits dĂ©rivĂ©s qui inondent le marchĂ©. Sur internet, certains leur vouent un vĂ©ritable culte. Mais pourquoi ?

La sociĂ©tĂ© de consommation actuelle serait peut-ĂȘtre influencĂ©e par les images de « La dame Ă  la licorne » ou prise d’une passion subite pour le Moyen-Age ? En tout cas, ce sont surtout les enfants qui sont les rois de la piste, notamment les petites filles.

En outre, le cinĂ©ma participe Ă©galement Ă  la mode des licornes. La petite AgnĂšs, dans le film animé : « Moi, Moche et MĂ©chant », ne quitte jamais sa peluche en licorne dans le troisiĂšme opus. A ce jour, ce jouet se dĂ©cline en une vraie peluche. De mĂȘme, l’Ubisoft français atteint les sommets avec ses Lapicornes. Il s’agit des Lapins crĂ©tins portant des dĂ©guisements de licorne.

← Article prĂ©cĂ©dent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent ĂȘtre approuvĂ©s avant leur publication.